/Assurance : plusieurs rapprochement à prévoir

Assurance : plusieurs rapprochement à prévoir

L’alliance annoncée entre AG2R La Mondiale ainsi que la Matmut, ou encore celle entre La Macif et Aesio pourraient n’être que le début d’une vague de rapprochements dans le milieu de l’assurance.

Depuis septembre et la création de VYV, nouveau poids lourd de l’assurance santé créée par les groupes MGEN, Istya et Harmonie, les projets de rapprochements entre les différents assureurs fleurissent de plus en plus. Il y en aura plusieurs majeures lors de cette année 2018.

Fin novembre, La Matmut et AG2R La Mondiale ont annoncé être : “en négociations exclusives pour étudier l’opportunité d’un projet de rapprochement”.
Un rapprochement qui concentre toute l’attention. Les deux groupes ont annoncé que ce rapprochement entre les deux groupes français, pourrait être effective dès le 1er janvier 2019. Une fusion potentielle plutôt stratégique entre, d’un côté, une firme centrée sur la santé prévoyance ainsi que la retraite supplémentaire et l’assurance-vie, puis de l’autre, une entreprise dominant le domaine de l’assurance auto et habitation.

La naissance d’un nouveau poids lourd.

Déjà elle-même issu d’un autre rapprochement entre La Mondiale et L’AGGR (association générale de retraite par répartition) , AG2R La Mondiale est une entreprise employant prés d 11 000 salariés, et s’attribue la place de 1e groupe de protection social et patrimoniale français. Elle a dégagé, en 2016, des fond propres atteignant les 5,7 milliards d’euros, et crée un bénéfice de 319 millions d’euros.
La Matmut, emploi elle de son côté 6.200 travailleurs. La mutuelle créée à Rouen en 1968, assure près de 6,8 millions de contrats d’assurance. Avec un chiffre d’affaires de 2 milliards d’euros en 2016, elle a présentait des fond propres à hauteur de 1,5 milliard d’euros.
Leur fusion créerait un nouveau monstre des assurances. En effet, à eux deux, ils auraient un fond propre de 7,2 milliards d’euros combinés.

Vers de plus en plus de rapprochements ?

Alix Pradére, présidente du Cabinet de conseil Opusline annonce que ce grand jeu des rapprochements pourrait bien continuer plus longtemps : “Nous sommes vraiment qu’au début des macro-fusions dans l’univers de l’économie sociale. Ce marché reste encore très éclaté et la création de VYV a considérablement relevé la taille critique en santé-prévoyance, qui se situe désormais plutôt autour de dix millions d’assurés”. D’après ses dires, le marché devrait se structurer dans la dizaine d’années à venir.

Exemple avec la troisième mutuelle santé française, La Mutuelle Générale, qui se cherche un partenaire dans l’optique d’une étroite collaboration. Souvenons nous de son projet de fusion avec Malakof Médéric en 2016, qui est tombé à l’eau à cause de non arrangements sur la nomination de personnes aux postes dirigeants.
“Il y a aussi beaucoup de bruissement autour des institution de prévoyance. Il faut sans doute s’attendre à des mouvements de ce coté-la en 2018/2019”, nous préviens Alix Pradére.

Moi c’est Zoé et je suis étudiante dans une école de journalisme, j’ai fait ce blog dans le but de m’émliorer dans l’ecriture d’articles d’actualité alors j’espère que cela vous plaira !